Archives pour la catégorie Page de bienvenue

Comptes administratifs 2017 et budget primitif 2018

Les dépenses de personnel baissent, il faut néanmoins considérer le transfert vers l’EPCC pendant les 6 mois 2017 écoulés. Il n’y a donc pas de cumul suffisant pour imaginer l’évolution sur une année entière. On considère tout comme vous que c’est une année transitoire.

Les Restes à Réaliser (RAR)concernent la base nautique principalement . On voit bien que les aléas des marchés impactent bien ces RAR, ils vous gênaient de façon récurrente lorsque vous étiez dans l’opposition il n’y a pas encore si longtemps et les critiques fusaient à l’époque!

L’important se situe au niveau de l’épargne nette.C’est près de 100 000€ de différence sur une année. C’est 495 k€ en 2015 439k€ en 2016 et 349k€ pour 2017.

Nous sommes attentifs à l’effet ciseau qui s’opère. C’est le capital d’autofinancement pour les années à venir qui s’amenuise. Ne pas avoir fait d’emprunt, fait qu’il a fallu prendre  l’argent dans l’épargne de la commune, l’autofinancement disponible pour les futurs investissements s’en trouve réduit !

Est-ce que les 2M€ d’emprunts à venir seront suffisants pour inverser cette tendance ?

A ce rythme, on trouvera la commune au même taux d’endettement qu’en 2014 et pourtant c’est bien le bâton de maréchal que vous brandissiez !

Sur le Budget primitif:

Sans en tirer une approbation générale de notre part on peut effectivement dire que pour cette nouvelle année tout du moins, la présentation article par article est lisible. Merci aux services en l’occurrence

Pour ce qui concerne une lisibilité sur les choix et prévisions nous sommes toujours dans l’expectative des choix sur le long terme.

On se doit de reprendre nos commentaires sur l’absence de visée à long terme – l’absence de présentation des évolutions significatives sur la réorganisation des services et l’impact que cela induira sur les dépenses de personnels.

Le budget est calculé avec les Temps d’Activités Périscolaires , si ceux-ci s’arrêtent que va-t-il advenir de celui-ci ?

On vous laisse donc vos choix inscrits au budget 2018 en investissement, une vision restreinte puisque limitée à 2018, nous ne pouvons qu’être attentifs à leurs réalisations effectives

Réaction au « bilan » à mi-mandat de la municipalité.

Notre groupe a souhaité réagir à l’article du OF du 30/09/2017, concernant le bilan à mi-mandat d’Armelle Nicolas maire. Un gros titre qui annonce qu’elle multiplie les projets

Ah bon, mais lesquels?
La voirie qui est de l’entretien courant communal;
Une base nautique qui était déjà programmée par les équipes précédentes;
Un EHPAD qui n’est pas de son ressort puisque porté par Bretagne Sud Habitat et dont le choix de l’emplacement est discutable;
Un soutien au cinéma Vulcain, soutien que les équipes précédentes ont toujours fait;
Les forges qui coutent beaucoup mais qui n’apportent pas de plus value aux contribuables;
Un multi-accueil d’accord, mais qui n’était pas dans son programme de campagne mais bien dans le notre. Elle qui souhaitait la mise en place de Maisons d’Assistantes Maternelles …
Qui plus est, Armelle Nicolas annonce dans ce même article que tout son programme est réalisé. A mi-mandat cette annonce nous interpelle!

Est-ce du fait d’un projet de campagne aussi maigre pour être finalisé seulement au bout de trois ans et demi ou bien d’un oubli de sa part sur bon nombre de propositions à ce jour non réalisées?
Un cuisine centrale par exemple, qui devait favoriser les circuits courts et les producteurs locaux. Au lieu de cela, les plats de nos écoles se préparent à près de 150 km de notre commune et sans que les parents d’élèves ne profitent d’une réduction du coût du repas comme elle l’annonçait.
Un réaménagement de le Charpenterie et la création d’une salle polyvalente annoncée pourtant à ses voeux de janvier dernier, etc…
Nous sommes d’accord sur un fait, c’est qu’il reste encore du chemin à parcourir. Mais puisque Madame le maire semble avoir fini son programme, et qu’il lui reste encore un demi mandat à organiser, nous lui suggérons de continuer à puiser et grignoter dans le notre comme elle le fait déjà.