Mot de l’opposition – Novembre 2014

Après les quelques mois d’installation de la nouvelle équipe, nous nous devons de dénoncer certains propos et d’apporter quelques éléments d’information complémentaires. Nous ne pouvons laisser dire n’importe quoi. Le taux d’endettement de 1195 € par habitant n’est pas aussi catastrophique que veux bien l’affirmer madame le maire. Si elle prenait la peine de le comparer à des communes de même envergure sur le département et l’agglomération, elle découvrirait se trouver dans la moyenne.

Madame le maire devrait plutôt se satisfaire de la transmission par l’ancienne équipe d’un héritage financier sain. La qualité de la gestion précédente et des choix financiers opportuns ont contribué à développer l’attractivité de notre commune par de nombreux services à la population.

Le rapporteur de l’audit financier mandaté par elle même a même loué cet héritage financier et la capacité de désendettement de la commune qui permettra à celle-ci de ne pas se retrouver en déficit face aux nombreuses contraintes financières imposées.

Pour rappel également, les charges en personnel sont plus proches des 55% que des 60 annoncés, un arrondi facile quand on veut faire croire à une situation pire qu’elle ne l’est réellement. Des choix politiques des équipes précédentes ont permis par ces emplois, l’accès à la population aux nombreux services actuels enfance-jeunesse, culture, scolaires, social, travaux…. Des choix qui ont permis d’éviter un recours au privé qui au final coute souvent plus cher.

Pour information la nouvelle équipe a souhaité en conseil municipal d’avril dernier, indemniser l’ensemble de sa liste majoritaire, sous prétexte qu’eux seuls travaillaient en commissions. Une décision déclarée non conforme à la législation par monsieur le Sous-Préfet car ne reposant pas sur des critères objectifs. Il leur a donc fallu revoir la répartition des indemnités.

Et alors que l’on a pu observer dans beaucoup de communes voisines que les équipes faisaient le choix de diminuer leurs indemnités, on peut déplorer l’augmentation que se sont octroyés les membres de l’équipe de madame le maire. Montrer l’exemple chez nous aurait été bien vu dans ce contexte difficile, dommage !

Nous revendiquons sans intérêts financiers quelconques notre présence en commissions, en conseil municipal et sommes à votre écoute.

Notre engagement sera toujours politique, collectif, démocratique, citoyen et de gauche.

Yves Péran, Francette Chauloux, Pascal Le Bourlout, Annick Haurant, Christian Le Bourdonnec, Catherine Le Toullec

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.