Rectification presse Ouest-France du mercredi 01/04/2015

Suites du conseil municipal de lundi soir (30 mars).
Voici réellement les propos tenus pour signifier le vote d’abstention d’une partie des membres de l’opposition.
Propos pourtant transmis à la presse mais lorsque l’on a affaire à des re-découpages (ici de texte) on voit bien que la clarté n’est plus au rendez-vous….(cf les départementales par exemple)

« Les dispositions sur les subventions ont été discutées en commission et nous répétons que ces commissions ne sont ni des lieux de vote ni de prise de décision.

A la lecture des compte-rendu nous avons pris la liberté de contacter certains présidents d’associations concernés par les baisses ou autres modifications sur leurs subventions annoncées dans ces bordereaux.

Ceux-ci nous ont rétorqués qu’ils n’étaient pas au courant du montant de ces dégrèvements et finissaient malgré tout par les accepter cette fois-ci pour « sauver les meubles » selon leur expression. Mais ils s’inquiétaient de savoir si cela allait se reproduire l’année prochaine car susceptible de mettre en péril certaines associations.

Dans une période ou vous n’arrêtez pas de nous asséner sans cesse que nous sommes en crise, que le contexte financier est difficile, nous, nous réaffirmons qu’ils s’agit de choix politiques !
Mettre en balance des baisses de subventions sur certaines association avec des choix que vous avez pris d’augmenter vos indemnités d’élus et de retraites complémentaires par exemple ne nous incite donc pas à voter ces 3 bordereaux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.