Conseil municipal du 08 février 2016

FINANCES

BUDGET PRIMITIF

Nous allons voter contre ces bordereaux.

Vous pouvez vous auto-satisfaire et revendiquer à tout va le désendettement de la commune et ne faire que des travaux principalement de voiries (plus de 740 000€ prévu en 2016) et autres travaux sur les bâtiments communaux dans le cadre du plan d’accessibilité qui sont eux obligatoires.

Les prévisions 2016 rien de nouveau :
– rue du blavet la continuité
– base nautique : comme dit précédemment nous n’avons aucune vision de ce projet, le seul constat que nous pouvons faire est que vous n’inscrivez qu’une ligne budgétaire de 37 600€, juste de quoi démarrer le chantier à la fin de l’année
– quelques études supplémentaires pour 70 000€ alors que nous attendons les résultats de celles réalisées en 2015

En ce qui concerne les recettes, reconnaissez que lors de la commission finance le « merci Kermat » prononcé par M.Lechard au regard des plus de 600 000€ allouées par Lorient Agglomération est apparu comme un réel satisfécit pour ce site qui était pourtant votre cible privilégiée durant votre campagne.

Vous pouvez d’autre part critiquer et attaquer dans la presse ou devant les habitants, la gestion municipale précédente. Mais sachez que nos concitoyens ne sont pas dupes.
Ils sont pour la plupart conscients de la politique menée lors des mandats précédents, une politique volontariste affichée nettement et visible par tous.

Regardez les chiffres 2015 : vous les obtenez grâce à l’héritage que nous vous avons laissé !

Vous ? Vous, vous cantonnez à parler de votre action salvatrice du désendettement. Ce dernier est réel mais votre stratégie est mauvaise car elle n’a que des visées à très court terme, rapidement nos concitoyens devront mettre la main à la poche.

Nous ne voyons poindre aucun horizon d’avenir pour notre commune et encore moins dans ce budget 2016.

Il n’existe aucune politique d’urbanisation et de développement de services sur lesquels vous avez été élus.

Aucun plan pluriannuel d’investissement qui incarnerait les prémices d’une vision éclairée et ambitieuse ;
Juste des options de gestion consistant à alimenter les recettes d’investissement par l’excédent de fonctionnement (1 700 000 € pour 2015),

Et même avec un tel résultat excédentaire vous continuez à argumenter que les associations doivent faire des efforts, auront moins de subventions et devront payer les services auparavant offerts par la municipalité ?

Comptez sur nous pour vous en reparler encore et encore lorsque chacun aura constaté l’effondrement de notre épargne ce qui sera alors synonyme d’une obligation pour Inzinzac-Lochrist d’augmenter les impôts ou d’avoir recours à l’emprunt tant redouté. Mais ça vous ne le dites pas !