L’environnement à géographie variable

L’article du OF de la fin juin est sans doute passé inaperçu pour grand nombre de personnes.
Celui-ci nous informe que les sédiments de la rade de Lorient et plus précisément en provenance de DCNS, du port de commerce et des différents ports de plaisances de la rade seront envoyés sur le site de la Becquerie à Hennebont aussi nommé « le palud de Locoyarn ». Lieu de promenade bordé de bois et de zones humides, en contrebas du pont de Locoyarn et longeant le Blavet cet espace est prisé des randonneurs et habitants de la commune.
Il est semble-t-il impossible d’immerger ces boues ailleurs car selon le président de Lorient agglo « …sites portuaires obligent, elles sont polluées au-dessus des normes… »
Des études sur la faisabilité de ce stockage sont en cours de réalisation approuvées par le CM de la ville d’Hennebont, la procédure administrative avec enquête publique devrait suivre.
Tout cela ne vous rappelle-t-il rien ? Mais si, un fameux centre de stockage, à proximité du Blavet sur notre propre commune d’Inzinzac Lochrist ? Bien sûr vous avez trouvé : le centre d’enfouissement de Kermat !!
Mais où sont donc passées les belles promesses d’un monde meilleur, sans nuisances à proximité de chez soi ? Où sont donc passées Les prises de positions médiatico-écologiques et à priori citoyennes des pourfendeurs des sites d’enfouissement trop proches à leurs goûts du Blavet ?
Un bataillon étonnamment fantôme dorénavant !
Ce lourd silence n’a rien d’étonnant puisque son chef de brigade est depuis devenue vice –présidente chargée de la prévention des risques et de la protection des espaces naturels (sic), je parle de notre Maire.
C’est la même personne qui luttait vent debout depuis des lustres et surtout avant son élection, contre l’extension du centre d’enfouissement de Kermat à Inzinzac-Lochrist. C’est la même personne qui se préoccupait de « son impact sur le bassin versant du Blavet » en appelant la population à se mobiliser et qui basait sa campagne électorale en partie sur ce sujet sensible.
Devenue maire et vice présidente de l’agglo, elle tient aujourd’hui, contre toute attente, les propos suivants au sujet du même centre (OF septembre 2015) « Quand on voit toutes les mesures prises et qu’on va constater le traitement des déchets un peu partout dans le monde, on se dit qu’on est quand même pas mal ». Belle pirouette post- électorale !
Le constat sur Hennebont est le même de la part de leur fameux collectif citoyen , le nouvel adjoint à l’environnement a perdu de son verbe inquisiteur depuis qu’il est rentré dans le rang de son équipe majoritaire au sortir des élections municipales. Inaudible ou aphone sur le sujet des boues de curage et de leur devenir sur sa commune, il est en totale incohérence et contradiction avec ses prises de position d’alors sur notre périmètre communal.
Que dire enfin de l’association Loca-terre. Plus encline à pester pour ne pas dire guerroyer depuis son fief de Languidic contre notre commune d’Inzinzac-Lochrist et son centre d’enfouissement, plutôt que de s’occuper du sien sur son propre territoire. Quid de leur point-de-vue s’il en est sur le sujet des boues polluées, les zones humides, le Blavet…. ?
Rien !
La protection de la nature est-elle à géographie variable pour ces personnes selon le pouvoir qui est en place et les intérêts à préserver pour leurs amis… ou pour eux-mêmes ?
Sensibilisée à l’avenir de la planète, soucieuse de la qualité de la vie, convaincue de la nécessaire rupture avec une économie du gaspillage et de la pollution, Lorient Agglomération est engagée dans une démarche de protection et de reconquête de la qualité de l’eau des bassins versants couvrants le territoire.
Bien évidemment, au conseil communautaire, et ce malgré leurs réticences enfouies ou leurs engouements feints, les élu(e)s actuel(le)s ne peuvent que suivre ces principes et valider de tels projets.
Et c’est le cas pour ce projet de stockage qui à l’issue et au vu des études et démarches administratives et avis des divers services de l’état, obtiendra ou peut-être pas l’autorisation d’exploitation .