Mot opposition – mars 2016

La majorité affectionne particulièrement les études. Si elles sont nécessaires pour objectiver les aspirations des élus, il importe qu’elles aient comme fondement un projet construit, une vision partagée et pertinente. A Inzinzac-Lochrist, nous n’y sommes pas ! Le groupe d’opposition est juste informé que des études ont été réalisées ou sont en cours…Point !
Quelles visions et quelles études sur le culturel et l’EPCC ? Sur la politique sociale et le projet d’EHPAD? Sur la concertation avec les familles et les acteurs des secteurs enfance, jeunesse ? Sur l’économie de proximité et le remplacement des commerces disparus ? Sur la base nautique ? Sur la réhabilitation de la Zone des Forges ? Celle-ci sera-t-elle un vrai projet partagé ou devrons nous, comme au dernier Conseil, nous contenter d’un laconique : « Il va y avoir du développement économique » et dernière nouvelle, « de la mixité ! »
Il ne suffit pas de dire dans un programme de campagne que la participation doit être citoyenne pour qu’elle le soit.
Aujourd’hui il semblerait que l’actualité ne soit qu’aux routes. Certaines en ont besoin mais de là à en faire les seuls projets d’une commune, il y a un pas à ne pas franchir.
Cela ressemble beaucoup à la politique du Conseil Départemental. En ne faisant que de la voirie, on est sûr de flatter l’opinion même si c’est pour faire végéter le développement des autres services publics locaux.
Il serait utile de suggérer à Mme Le Maire de donner des informations sur ses volontés de désenclavement de la commune. Si nous voyons arriver des usines sur la zone des Forges comment seront gérés les flux de circulation ?
Y. Péran, F. Chauloux, P. Le Bourlout, A. Haurant, C. Le Bourdonnec, C. Le Toullec